Milton Wolf Seminar

Sélectionné comme emerging scholar fellow pour participer au Milton Wolf Seminar organisé par l’Académie Diplomatique de Vienne et l’Université de Pennsylvanie (uPENN) les 3 et 4 avril 2015, j’y ai présenté les enjeux d’une recherche initiée par Archippe Yepmou et portant sur la diffusion du hashtag #Iwili pendant la « deuxième révolution » du Burkina Faso. Ce texte rassemble les premiers éléments de cette recherche qui a été discutée par plusieurs experts du Counter Violent Extremism (CVE) réunis à Vienne à cette occasion. Nasser Weddady m’a plus particulièrement encouragé à poursuivre l’étude des langues pré-coloniales pour comprendre la guerre de l’information qui sévit actuellement en Afrique sahélienne. En effet, l’utilisation de ces langues permet également aux groupes terroristes de diffuser des messages au-delà des frontières territoriales et linguistes héritées de la colonisation et de « l’effet Sykes-Picot », qui était le thème central du MWS un siècle après le partage du Moyen Orient par la France et la Grande Bretagne.  

Lien vers les notes préparatoires à mon exposé en anglais

 

La diffusion du #Iwili en 2015 correspond à celle des langues pré-coloniales encore utilisées

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *