La circumvolution de l’Afrique par les câbles sous-marins

Lors du premier sommet des Africtivistes, qui s’est tenu à Dakar du 26 au 29 novembre 2015, Internet Sans Frontières présentait les enjeux des câbles sous-marins de l’Internet mondial pour l’Afrique. Devant plus d’une centaine de représentants de 25 pays africains, francophones et anglophones, j’ai pu  démontrer en quoi la distribution actuelle des câbles sous-marins est une cause majeure d’inégalité d’accès à Internet en Afrique. Ce fut aussi l’occasion de démonter les mécanismes de la surveillance de masse mis en place par les agences de sécurité des pays qui contrôlent le trafic intercontinental de données numériques (notamment les États-Unis, France et la Grande-Bretragne). Ces quelques cartes, chiffres et graphiques donnent à voir la réalité des dépendances africaines vis-à-vis des infrastructures mondiales et interrogent sur les conditions qui permettraient une meilleure pénétration de l’Internet  en Afrique comme une plus grande maîtrise des citoyens africains sur leurs données numériques. 

DAKAR 2015 AFRICTIVISTES